Poêle au nez!

...Ou poêle occulte, c'est selon. La cuisine pour les nuls, par une nulle! Manuel illustré de la petite recette facile.

mercredi 7 décembre 2005

La recette-défi! Partie 2


Voici l'étape 2 du défi.

(Rappel : il s'agit d'une recette choisie par Chéri, dans un livre de recette qui sert plus de décoration qu'autre chose.)

Commençons par l'énoncé des ingrédients.

Pour la pâte à brioche chocolat :

  • Levure de boulanger : 25 g
  • Eau : 2,5 cl
  • Farine type 45 : 500 g
  • Cacao en poudre : 25 g
  • Sel : 15 g
  • Sucre : 40 g
  • Oeufs : 6 oeufs
  • Beurre : 350 g

Déjà on voit comme ça n'a pas d'allure : 6 oeufs, presque une livre de beurre... Faut surtout pas se fourrer entre les cl et les dl et les ml... Et pour les grammes, c'est impératif que je me trouve une balance. Mais comment font-ils pour cuisiner, les Français, avec des recettes pareilles!?! Bon, c'est pas tout, il y a aussi la garniture au chocolat :

Pour le chocolat :

  • Sucre mélasse : 120 g
  • Cacao en poudre : 90 g
  • Beurre : 100 g
  • Crème liquide : 20 cl
  • Chocolat noir à 70% : 100 g
  • Chocolat au lait 40% : 100 g

Et ça continue avec du beurre, de la crème... beurk! Enfin, chéri voulait celle-là, on va bien voir ce que ça donne. Voyons maintenant les instructions...

La veille, préparez la pâte à brioche.

  • Tamisez la farine. Mélanger l'eau et la levure. Jusqu'ici, rien de terriblement compliqué. Quoique le tamisage de la farine, c'était bon pour nos grand-mères. De nos jours, la farine est pré-tamisée, ou bien si elle ne l'est pas, je n'ai jamais vu la différence. Pour ce qui est de mélanger l'eau et la levure, puisque ma levure est séchée, je prévois la mélanger avec de l'eau tiède, au moins!
  • Dans le mixer, mettez la farine, la levure délayée, le sel, le sucre et les oeufs. Pétrissez avec le crochet pour donner du corps à la pâte. Ensuite, incorporez le beurre petit à petit jusqu'à ce que la pâte se décolle de la cuve. Pétrir avec un crochet??? C'est quoi ça??? Non mais! Et pourquoi mettre au mixer??? Je vais mettre dans un honnête bol et brasser à la fourchette, comme une personne civilisée!
  • Rassemblez en boule. Mettez la pâte à pousser à température ambiante. Mettre la pâte à «pousser»! C'est vraiment n'importe quoi! D'après la phrase suivante, je suppose que c'est «gonfler», tout simplement.
  • Lorsqu'elle a doublé de volume, rabattez-la : appuyez dessus pour chasser l'air puis donnez-lui la forme d'une boule bien ronde. Stockez la au frais. Maintenant, il faut la «rabattre»! Heureusement qu'ils donnent la description de l'action à faire sinon on serait perdus!!! Et une boule bien ronde! Zut! Moi qui avait l'intention de faire une boule bien carrée!!!

Le lendemain, terminez la pâte à brioche.

  • Coupez la pâte en portions de 300 g. Abaissez chaque portion à 3 mm en lui donnant une forme ronde comme celle d'une pizza, sur un diamètre de 35 cm environ. «Abaisser» : v'là autre chose! Je vais la rouler, ça va faire pareil. Quant à la forme ronde comme celle d'une pizza, encore heureux qu'ils expliquent à quoi ressemble une forme ronde, sinon j'aurais pas compris (je suis nulle, mais là, ils exagèrent!). Et puis ça recommence avec la balance à bouffe. Faut que je trouve une balance à bouffe, moi!

Garnissez la pizza :

  • Saupoudrez chaque cercle de pâte de sucre mélasse, de cacao en poudre et de noisettes de beurre. Disposez chaque pizza sur une plaque et glissez-la dans l'étuve pendant 20 minutes à 28°C. Si vous n'avez pas d'étuve, laissez la pâte à température ambiante. Une étuve??? Non, je n'ai pas d'étuve. Et je veux bien saupoudrer le cercle avec de la poudre, mais saupoudrer avec de la mélasse, et soupoudrer avec des noisettes de beurre...
  • Ensuite, mettez la plaque au four à 180°C pendant 10 minutes. Arrosez alors les pizzas de crème liquide et cuisez encore jusqu'à ce que la garniture fasse une mélasse. Si je regarde sur la traduction anglaise de la recette (oui, c'est un livre bilingue), je constate que 180°C =350°F.
  • Concassez finement le chocolat noir et le chocolat au lait. Parsemez sur les pizzas à la fin de la cuisson. Bon, ça, c'est assez facile.

Présentation :

  • Servez la pizza entière en la coupant en portions longues et gourmandes comme elle est présentée dans les rues de New-York. Je ne savais pas que les rues de New-York étaient parsemées de pizzas au chocolat.
  • Si vous souhaitez faire des pizzas individuelles, détaillez la pâte en portions de 60 g.

Je vous laisse donc tenter la recette en premier, vous avez tous les éléments en main. Quant à moi, il va me falloir encore quelques jours, le temps de rassembler tous ces ingrédients. D'autant plus que la vie trépidante de Paris m'appelle!!!

Posté par coyotedesneiges à 10:30 - Le défi!!! - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Désolée !

    Pas moi !non pas cette recette pourtant j'ai tous les ingrédients et en plus je comprend même le vocabulaire employé, et bien crois moi , c'est pour ça que je choisis de ne pas faire ta recette, je t'assure avec tout le travail que ça va te donner, tu seras déçue !! crois en l'expérience de mercotte ! y a des recettes rien qu'à les lire tu SAIS qu'elles vont être Top, mais d'autres.....c'est pas gagné
    Courage Coyote !

    Posté par mercotte, mercredi 7 décembre 2005 à 14:23
  • Bin là...

    Si tu dis à tout le monde de ne pas l'essayer, personne ne va l'essayer, et je ne pourrai pas me marrer! Bon, moi je vais le faire, j'ai du courage, à défaut de talent!!! On verra bien, avec la chance de la débutante. Et puis c'est Chéri qui va manger alors si c'est pas bon, il mangera d'la... Huhuhu!

    Posté par coyote des neige, mercredi 7 décembre 2005 à 15:46
  • Les recettes françaises m'ont toujours fait halluciner d'aplomb avec leurs mesures au poids et leurs drôles d'ingrédients (du sucre de mélasse, toi, tu trouves ça chez IGA des fois??? - De la farine 45, c'est pire que de la farine du 3e type, hein? Mais ça mange quoi en hiver?)

    Ben tu ne feras pas la chose pour une cause perdue: en plus de Anonymous qui va se bourrer la face, nous, on aura la photo et on pourra cyber-baver. Yé.

    Posté par France, mercredi 7 décembre 2005 à 21:16
  • le sucre-mélasse

    J'avoue que j'ignore c'est quoi du sucre mélasse, mais vu la manie française de parler de sucre glace pour du sucre en poudre, de sucre en poudre pour du sucre en cristeaux, et de sucre brun pour la cassonade, je vais oublier le terme «sucre» et y aller avec de la mélasse. Quoique c'est pas gagné : je sais où trouver de la mélasse chez IGA, mais pour en trouver à l'Intermarché, c'est une autre affaire!!!

    Et la farine du 3e type??? Je retiens le mot «farine» et j'y vais avec de la farine. On verra bien!!!

    Posté par coyote des neige, jeudi 8 décembre 2005 à 03:19

Poster un commentaire