Poêle au nez!

...Ou poêle occulte, c'est selon. La cuisine pour les nuls, par une nulle! Manuel illustré de la petite recette facile.

lundi 21 novembre 2016

La marmelade sans se faire ch...

J'ai acheté trop d'oranges. Oui, c'est bon des oranges, mais pas facile à éplucher.

J'ai bien fait quelques verres de jus d'orange frais pour en passer quelques-unes mais ce qui reste dans le caisseau me désespère. Qu'à cela ne tienne, je vais faire de la marmelade. En consultant des sites de recettes, je constate que ça contient des oranges et du sucre. Et pour épaissir, de la pectine.

Je suis rusée. Pourquoi suivre une recette quand il me suffit de mettre des oranges et du sucre dans une casserolle et de faire bouillir?

Pour la pectine, j'ai trouvé ceci :

http://www.lavisdesplantes.fr/astuce-confitures-pectine-gelifiant/

Alors en coupant mes oranges, j'ai donc gardé les noyaux. Sauf qu'il n'y avait que 3 noyaux dans les 15 oranges que j'ai coupées. En fait, je les ai coupées pour en extraire les noyaux, sinon j'aurais tout foutu dans le mélangeur.

5

Pour bonifier mes trois noyaux d'orange, j'ai utilisé des noyaux de pomme, tel que préconisé par le site cité ci-haut (ceci est une allitération*). Puisque j'avais de l'espace dans ma boule à thé qui va me servir de coton à fromage (parce qu'un coton à fromage attaché c'est compliqué à installer et comme le dit le titre de mon article, je n'ai pas envie de me faire ch...), j'ai aussi ajouté la peau de la pomme. En fait, comme je l'ai vu trop tard, je n'avais même pas besoin de cette étape puisque la peau d'orange est très riche en pectine. Donc on peut oublier l'étape de la pectine.

4

Et j'ai mis la pomme dans ma marmelade, pourquoi pas. Ce qui me donne l'idée d'ajouter de la cannelle. J'aime la cannelle.

2

J'ai donc mis :

  • 4 tasses de sucre, 15 oranges, une pomme, de la cannelle et la bouboulle de pectine naturelle.
  • Je fais bouillir le tout, sans couvrir si je veux que ça réduise. Je continue à faire bouillir pour atteindre la température de gélification. Ici je me permets de copier coller le site cité ci-haut (on remarque que j'allitère allègrement) : «En pratique, on sait qu’une confiture ou une gelée qui cuit a atteint le point de gélification idéal quand le thermomètre spécial sucre indique 105°C, ou si comme moi vous n’avez pas ce thermomètre, quand 2 gouttes de confiture déposées à plat sur un pot en verre sortant du frigo se figent en quelques secondes et coulent lentement quand on incline le pot.» Mais en réalité j'ai simplement fait bouillir pour réduire et ça épaissit tout seul. Pas de contrôle de gougoutte dans un plat, ni de thermomètre. Je vous ai déjà dit que je n'avais pas envie de me faire ch...?
  • Ensuite je mets en pots.

1

Voilà ma marmelade est prête à tartiner mes croissants. Car des croissants, ça se mange avec de la marmelade. Croyez le ou non. C'est ce que mon papa nous avait dit la première fois qu'il avait amené des croissants à la maison, pour qu'on termine enfin le pot de marmelade qui traînait depuis six mois dans le frigo.

 

* Notez que je mets cette touche littéraire pour bien insister sur le fait que je suis une auteure. Bin oui, c'est moi et vous pouvez vous procurer mes romans.

Posté par coyotedesneiges à 16:14 - Les conserves - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire